Weaving Invest entre au capital de Fretlink

By Weaving Group In Communiqués de presse No comments
Weaving Invest, le fonds d’investissement de Weaving Group, annonce son entrée au capital de Fretlink au travers d’un investissement d’1 million d’euros. Ce dernier intervient dans le cadre de la récente levée de fonds en série-B de la start-up, d’un montant de 25 millions d’euros.

Un tour de table qui réunit des investisseurs déjà présents au capital depuis 2017 (Daphni, Elaia Partners, Breega Capital, The Family, SGH Capital, Tekton Venture), ainsi que de 4 nouveaux entrants : Weaving Invest, Edenred Capital Parners, Tip et le business angel Fabrice Grinda.

Fretlink, propose aux acteurs du TRM un nouveau standard d’organisation et de collaboration, numérisé et piloté par la donnée. Après un premier tour de table en 2017 de 6 millions d’euros, cette nouvelle levée doit permettre à la start-up de confirmer son déploiement européen avec l’ouverture de 3 nouveaux bureaux (Allemagne, Belgique et Pologne), et le recrutement d’une centaine de talents d’ici fin 2019, pour ainsi conforter sa position de leader de la transformation digitale du secteur du TRM, sur un marché estimé à 300 milliards d’euros en Europe.

Pour Meziane Idjerouidene, président de Weaving Group et familier du secteur logistique pour le pratiquer depuis de nombreuses années via différentes filiales du groupe, participer à l’aventure Fretlink était une évidence : « Fretlink n’est pas une simple plateforme d’intermédiation, elle apporte une plus-value essentielle à l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique. Leur standard d’organisation, numérisé et piloté par la donnée, apporte à leurs clients la lisibilité et la flexibilité qui manquait jusqu’alors à ce secteur. Quant à leur algorithme, il permet une optimisation – devenue indispensable – des capacités inutilisées des transporteurs. »

« Nous sommes fiers d’accueillir Weaving Invest dans notre capital. Sa grande connaissance du secteur du transport et de la logistique est une chance pour Fretlink. Leurs équipes ont parfaitement compris la révolution que nous menions et nous sommes convaincus que nous pourrons compter sur elles pour la réaliser. Le transport routier de marchandises est à l’aube d’une nouvelle ère, dans laquelle nous avons bien l’intention de jouer un rôle majeur », conclut Paul Guillemin, CEO et co-fondateur de Fretlink.    

Fretlink en quelques chiffres :

  • 3 ans d’existence
  • 5 000 TPME/PME partenaires, fiables, régionales et connectées, soit 200 000 camions disponibles.
  • 400 clients réguliers — de grandes Supply Chains européennes, telles que P&G, Candia (Groupe Sodiaal), AB InBev, Colas, Nestlé, Ferrero, Mars, Unilever, Casino, Chep…
  • 80 collaborateurs (une centaine de postes ouverts d’ici la fin de l’année)
  • 15 millions d’euros de C.A. en 2018 (1,4 M€ en 2017), + 35 % de croissance mensuelle
  • Chiffre d’affaires prévisionnel annualisé : 150 à 200 millions à fin 2020