Weaving cède sa participation au capital d’Aigle Azur

By Sabrina Roulland In Communiqués de presse No comments

Weaving Group a procédé à la cession de sa participation minoritaire qu’il détenait au capital d’Aigle Azur à l’entrepreneur spécialisé dans le transport aérien, David Gary Neeleman, marquant ainsi une nouvelle étape dans la longue et riche histoire de la plus ancienne compagnie aérienne privée européenne, créée en 1946.

En 2001, alors que sa flotte ne comptait plus qu’un avion, GoFast (devenu aujourd’hui Weaving Group) rachète Aigle Azur avec l’objectif de développer le pavillon français sur des marchés affinitaires avec un positionnement de proximité.

Cette politique de rapprochement menée sous l’impulsion d’Arezki Idjerouidene, puis de son fils Meziane Idjerouidene, entourés de leurs collaborateurs, a contribué à la renaissance puis, à la croissance d’Aigle Azur qui s’est hissée au deuxième rang des compagnies aériennes françaises.

Le Groupe décide en 2010 d’ouvrir le capital de sa filiale afin d’étendre son modèle sur le secteur long-courrier.
Le premier épisode de ce processus visant à renforcer et à diversifier l’actionnariat de la compagnie, débute dès 2012 avec l’entrée du Groupe HNA.

Ainsi, pour conquérir de nouvelles parts de marché et poursuivre sa croissance, Aigle Azur, pourra s’appuyer sur un nouvel actionnaire, David Gary Neeleman, l’un des entrepreneurs du secteur aérien parmi les plus reconnus dans le monde, qui a créé et développé quatre compagnies aériennes indépendantes : Morris Air, WestJet, JetBlue et Azul. En 2015, il entre au capital de TAP Air Portugal.

Meziane Idjerouidene, Président de Weaving a déclaré : « Pendant 16 années, notre Groupe a été aux côtés d’Aigle Azur. Avec toutes les équipes de la compagnie, que je remercie, nous pouvons être fiers des succès collectifs remportés. Le groupe GoFast devenu Weaving Group en 2017, engagé dans une diversification de ses activités, a ouvert depuis plusieurs années des discussions en vue de céder sa participation au capital d’Aigle Azur. Notre exigence était double dans la sélection du nouveau partenaire : d’une part, donner de nouveaux moyens à la compagnie pour qu’elle écrive une nouvelle page de son histoire ; d’autre part, s’appuyer sur un nouvel actionnaire qui connaisse parfaitement le secteur et soit en mesure de pérenniser l’entreprise. Ces conditions sont aujourd’hui réunies. C’est une bonne nouvelle pour Aigle Azur, ses clients comme ses salariés, auxquels je souhaite, au nom du groupe Weaving, redire mon attachement et ma fidélité. »